Shiatsu Yoseido

Yo Sei Do - Shiatsu academy - Bruxelles
Destin de la Vie

Destin de la Vie

Destin de la Vie


Sur le trajet du méridien de vaisseau gouverneur, le point numéro 4 s’appelle « Meimon ».Ca peut se traduire par « Porte de la Vie ». Le mot Mei signifie la Vie de chaque individu, mais plus précisément la vie avec tout ce qu’elle garde de la destinée de chaque individu. En naissant, nous avons tous cette part de destin, dont on ne peut prendre conscience visuellement, mais uniquement instinctivement en ouvrant nos yeux intérieurs.

Le mot Mei est composé de trois idéogrammes. Le premier avec le sens de « assembler », le second avec celui « des gens » et le troisième : »Quelque chose dans la bouche ». Ensemble cela veut dire qu’on réunit des gens quelque part mais on ne sait pas ce qu’on dit. C’est à dire qu’on ne peut pas savoir notre destin pour faire des choses, ou les réaliser. Il faut deviner ce qu’on devrait faire dans notre vie. Chaque individu possède ce précieux destin qu’il doit remplir tant qu’il est sur terre. Le plus grave, c’est que nous ne pouvons pas le supprimer, et que nous le traînons avec nous tout au long de notre existence. On doit vivre avec cette inconnue, mais quelques fois, à travers des rêves on peut avoir des prémonitions, et voir nos rêves devenir réalité.

Certaines personnes prétendent ne pas rêver, mais en réalité, nous rêvons tous, seulement certaines personnes ne s’en souviennent pas. Dans le concept oriental, les rêves sont liés à l’esprit de l’organe foie, appelé « Kon ». L’esprit « Kon » est en connexion avec le monde réel, la conscience, le monde idéal et le subconscient, et le rêve est justement lié au monde subconscient. Souvent, après une journée difficile, physiquement ou psychiquement, et à fortiori si ça dure depuis un certain temps, on est sujet à de terribles cauchemars.

Notre foie ayant absorbé toutes les mauvaises pensées doit les décharger pour les neutraliser. C’est aussi le foie, qui dans des périodes de stress intense, nous amène à la colère, pour décharger cette tension. Une chose est certaine, lorsqu’on a trouvé son chemin, même si c’est croit-on par hasard, on y est complètement absorbé, on y trouve une satisfaction profonde, on se sent utile, et cela donne un sens à notre vie.