Shiatsu Yoseido

Yo Sei Do - Shiatsu academy - Bruxelles
Paroles de sagesse de Lao Tseu - origine de la médecine préventive

Paroles de sagesse de Lao Tseu - origine de la médecine préventive

La pensée de Lao Tseu donne toujours une grande importance sur la partie invisible des choses, qui apparemment est très fragile. Dans deux chapitres on se retrouve vraiment au cœur de sa pensée lorsqu’il dit :

«Ce qui est encore au repos est facile à saisir.

Ce qui n’a pas encore surgi, il est facile d’y réfléchir.

Ce qui est encore faible est facile à rompre. »

«Quand on est au dessus de son peuple, le peuple respecte plus l’autorité de celui qui reste en bas. »

 

Cet état d’esprit est également le fondement de la médecine orientale. La médecine préventive est basée sur la notion d’agir quand les choses sont encore toutes petites. Si on regarde les ruisseaux par exemple, ils est beaucoup plus facile à contenir leurs cours, que lorsqu’ils deviennent des fleuves ou des mers. Quand un fleuve s’agite, l’eau devient très destructrice et elle peut inonder des terres entières où habitent des gens. Les Pays-Bas, en ont beaucoup souffert durant leur histoire, ils ont donc inventé les digues et les canaux qui ont pu sauver beaucoup de vies et d’habitations. Le Tsunami au Japon en 2011 a emporté beaucoup de vies humaines et dévasté énormément de terres cultivables, simplement parce que les digues n’étaient pas assez hautes pour résister au puissant impact de la mer. Toutes ces catastrophes proviennent d’un manque de préparation dans la prévention. Pour la santé de l’être humain, il en va de même. Quand une maladie se trouve à un stade avancé, comme par exemple un cancer, il est beaucoup plus difficile de la maîtriser que lorsqu’elle est encore à son début. Dans l’antiquité, il était impératif de sauver la vie d’un maximum de gens, car il n’y avait pas assez de réserves pour aider les gens souffrant d’une maladie grave, ni même pour nourrir une terre complètement dévastée. Pour eux, la prévention était indispensable pour éviter la mort collective. Mais aujourd’hui encore, anticiper avant une catastrophe reste une priorité. Cependant, peut-être à cause du confort et de la sécurité offerts aux gens, la plupart sont devenus apathiques, indifférents, jusqu’à ce qu’une catastrophe arrive soudainement. Dans l’ancien temps, la société n’avait pas les moyens de leur offrir confort et sécurité. Les gens devaient se débrouiller par eux-mêmes, et ils étaient beaucoup plus attentifs pour se préparer contre toutes sortes de catastrophes naturelles. Quand surviennent des maladies comme Alzheimer, Parkinson, sclérose en plaques ou des nombreuses formes de cancer, les hôpitaux se mobilisent pour aider ces malades. Ce sont des maladies graves, qu’on ne peut pas guérir rapidement, cela prend du temps et les frais médicaux augmentent pour l’État. A un certain moment, l’État commence à se rendre compte qu’il vaut mieux prévenir avant que ces maladies ne s’aggravent. Certains hôpitaux commencent à ajouter en auxiliaire des soins préventifs, des massages ou notre méthode de shiatsu pour soulager ces symptômes et aider à assouplir le corps des malades. Revenons à la parole de Lao Tseu. La pensée de Lao Tseu était en bas, et le peuple respecte l’autorité de celui qui reste en bas. La mer est plus basse que les autres eaux (puits, ruisseaux, rivières ou fleuves. Toutes ces eaux

s’unissent pour finalement donner force à la mer. Mais la mer ne garde pas ces eaux. Elles sont à nouveau redistribuées à travers les nuages et les précipitations qui tombent sur les montagnes et sur la terre, pour former de nouveaux puits, ruisseaux, rivières et fleuves. C’est le circuit éternel de l’eau. Les cinq points de Puits, Ruisseaux, Rivières, Fleuves et Mers, sont étroitement liés. Les points Go correspondent à la notion de mer, ce qui est dans la profondeur, plus bas que tous les mouvements d’eau, puits, ruisseaux, rivières ou fleuves. Ces points Go agissent pour ramener l’énergie yang au centre du point de Kikai Tanden (un pouce et demi au dessus du centre du nombril, où se trouve le point d’acupuncture Kikai / Ki-énergie et la Mer, le sang), pour maintenir la pression intérieure de notre corps, afin que les énergies nourricières et défensives circulent librement sur le trajet des méridiens. Avec l’âge, la pression intérieure a tendance à s’affaiblir, la circulation de ces énergies va progressivement se ralentir, pour finalement créer de la stagnation. Il y a trois points Go qui portent le nom de Suisen, ce qui veut dire fontaine, l’eau qui jaillit, l’énergie vitale de notre corps. Les méridiens de foie, de rate-pancréas et de vésicule biliaire ont ces points de fontaine. Le foie est lié avec le nettoyage et la fonction métabolique, le rate/pancréas est le fournisseur d’énergie défensive et nourricière, tandis que la vésicule biliaire s’occupe de la fonction de mobilité, l’agilité, l’action des bras et jambes et de tous les mouvements du corps. La plupart des points de fontaine, se trouvent sur les coudes ou les genoux, les endroits qu’on utilise le plus pour faire énormément de choses. Lao Tseu est considéré comme le fondateur du Taoïsme, mais sa pensée a beaucoup influencé la base de la médecine orientale. A travers cette discipline de médecine orientale, le Taoïsme s’est diffusé partout dans le monde, car la recherche de l’équilibre pour le corps humain n’a pas de frontières.