Shiatsu Yoseido

Yo Sei Do - Shiatsu academy - Bruxelles
Relation entre le shiatsu et l’art

Relation entre le shiatsu et l’art

Relation entre le shiatsu et l’art.

 

Normalement, le shiatsu est considéré avant tout comme une technique de thérapie, mais en même temps on peut le regarder comme une expression artistique qui demande de la spontanéité d’action. Le shiatsu n’est pas seulement une rigide technique scientifique, par laquelle on fait bouger l’énergie de notre corps avec une simple pression des doigts. Il s’agit plutôt de sentir les mouvements d’énergie de notre corps, pour pouvoir les rediriger vers les endroits qui ont besoin d’être remplis. On peut apprendre les trajets des différents méridiens, ainsi que les tsubos qui s’y trouvent. Mais cet apprentissage est insuffisant, il faut également pouvoir ressentir leur trop plein ou manque d’énergie. Quand cela est fait, on peut soit disperser cette énergie trop chargée, soit tonifier cet endroit pour le remplir d’énergie.

 

L’art c’est pouvoir exprimer notre sentiment, avec l’expression de l’âme, à travers différents moyens. Le shiatsu aussi exprime notre âme à travers la pression des doigts. Le mot anglais « Skinship relation » parle de la relation intime à travers notre peau. Dans le shiatsu nous faisons un contact vital par la pression des doigts, et principalement par celle des pouces. En japonais, pouce se dit « Boshi », qui veut dire le doigt de la mère. En effet, le pouce est le seul doigt de la main qui est capable de toucher l’extrémité de chacun des autres doigts, un peu comme l’image de la mère qui avec sa bouche nourrit tous ses enfants. Il y a deux endroits dans notre main, où un maximum d’énergie se dégage, ce sont le pouce et le centre de la paume de la main. Y passe le méridien de Maître du coeur, et à cet endroit se trouve le point Rokiyu (MC 8 / Palais du Labeur).

 

Le Palais du Labeur est l’endroit qui active les mouvements ou les transformations d’énergie. En shiatsu on pourrait parler plutôt de « Handship », le contact vital d’énergie à travers la main. Tokujiro Namikoshi, le fondateur du shiatsu, disait souvent :  « L’essence du shiatsu est comme l’amour maternel d’une mère, et si on appuie avec cet esprit on peut même faire jaillir la fontaine de vie. » Ceci est bien vrai, et le terme fontaine de vie veut dire que l’énergie vitale de notre corps et de notre système immunitaire sont étroitement liés. Le bien-être et la bonne santé dépendent entièrement de notre système immunitaire. Ce système d’auto-défense est le véritable médicament naturel contre toutes les énergies perverses qui attaquent notre corps de l’intérieur ou de l’extérieur. L’objectif principal du shiatsu est de promouvoir ce système d’auto-défense, pour éviter que nous ne tombions facilement malade. C’est le mystère de notre corps, avant même que notre cerveau intellectuel n’intervienne pour comprendre le fonctionnement de notre corps, notre âme sait ce qui est le meilleur pour lui.

 

Lorsque les animaux tombent malades, ils ne prennent pas de médicaments et ne demandent pas de l’aide extérieure. Ils se cachent simplement quelque part et restent sans bouger, jusqu’à ce que leur corps récupère et guérisse leurs blessures. Bien sûr, s’ils sont trop gravement blessés, ils vont mourir. Aujourd’hui, nous, les êtres humains, nous pouvons vivre plus longtemps, même si nos blessures sont graves, en allant voir un médecin ou en allant à l’hôpital. Mais pour in simple bobo, en restant au lit, ou du moins au repos nous pouvons facilement récupérer. Notre capacité d’auto-guérison est efficace, si on ne dépasse pas nos limites de mouvements physiques, d’accumulation de stress, d’alimentation déséquilibrée, ou d’autres irrégularités dans notre façon de vivre. En respectant une discipline de bien manger, bien dormir et d’exercices quotidiens on peut se maintenir une bonne santé.

 

Finalement le shiatsu c’est une discipline de la vie quotidienne pour maintenir l’harmonie de l’interaction entre l’énergie du Ciel et celle de la Terre.