Shiatsu Yoseido

Yo Sei Do - Shiatsu academy - Bruxelles
Découvrez le Shiatsu

Découvrez le Shiatsu

Littéralement, shiatsu signifie "pression des doigts"

SHI    (doigts, extrémités)       ATSU   (presser)

C'est une technique manuelle japonaise, dans laquelle le praticien exerce des pressions sur certains points du corps et le long des méridiens, en utilisant les pouces, les paumes des mains, les coudes ou les genoux. Ces pressions stimulent la circulation de l'énergie et du sang dans le corps afin de maintenir ou de rétablir l'équilibre physio-énergétique nécessaire pour préserver notre capital "santé".

Les méridiens sont les voies par lesquelles l'énergie circule librement. Si ce flux est bloqué ou ralenti l'état homéostatique de notre santé est affecté. Des troubles physiques, psychiques et/ou émotionnels peuvent se manifester.

Le shiatsu met l'accent sur la prévention. Sa technique est de stimuler les ressources de l'organisme et d'activer le système immunitaire. Des effets plus subtils favorisent l'harmonie entre le corps et l'esprit.

Evolution du Shiatsu de ses origines à nos jours

Le shiatsu est une thérapie corporelle développée au Japon au début du vingtième siècle. Il a été reconnu officiellement comme une méthode préventive et thérapeutique par le Ministère de la Santé japonais en 1950, défini comme suit: "une forme de manipulation appliquée au moyen des pouces, des doigts et des paumes exerçant une pression sur la peau afin de corriger les dérèglements internes, d’améliorer, de maintenir la santé et de traiter certaines maladies spécifiques".
Au Japon, il se situe au même rang que l'acupuncture, la chiropraxie, l'ostéopathie. 

Les origines les plus anciennes du shiatsu se situent dans la Chine du temps de la dynastie de Han (200 av.J.-C. et 200 ap.J.-C.). La diversité des techniques tant traditionnelles qu'importées ont contribué au développement d'une médecine populaire préventive léguée d'une génération à l'autre.

Les plus anciens Textes de la médecine traditionnelle chinoise sont représentés par "Huangdi Nei Jing", le "Classique de la Médecine Interne de l'Empereur Jaune". Ces textes ont construit les fondations de la médecine orientale, ils étaient les références thérapeutiques, médicales et philosophiques de l'époque. 

Cette médecine considère les maladies étroitement liées au milieu géographique, climatique, aux habitudes alimentaires et aux métiers exercés. Les aspects physiologiques et ceux que nous pourrions qualifier de psychologiques ou mentaux, ainsi que les voies spirituelles font partie de cette évaluation. 
Ce qui explique le développement d'une médecine spécialisée dans les différentes régions de l'empire chinois.

La région du "Centre" correspond à une agglomération importante de la population chinoise où la vie économique, sociale et du travail sont plus intenses. La dynamique de la grande ville génère des soucis, du stress provoquant des "déséquilibres psychologiques, émotionnels, neurophysiologiques" dont les effets sont néfastes pour le maintien homéostatique de l'homme. 

Do-Inn: faire circuler l'énergie dans son propre corps. 
Ankkiyo: faire circuler l'énergie dans le corps avec l'aide d'autrui.

Les techniques de Do-Inn et Ankkiyo se sont progressivement diffusées au Japon vers le VIIème siècle (dynastie Tang), période durant laquelle le diagnostic et le traitement du ventre "Anpuku" évoluaient. Cette technique propre au Japon a été élaborée par Shinsai Ota.

Maître Tempeki Tamae fut le premier à employer le terme "shiatsu" dans son livre " La Méthode de Shiatsu" publiée au début du XXème siècle. Sa prestigieuse école au Japon fut détruite pendant la 2ème guerre mondiale. 

En 1940, Tokujiro Namikoshi fonde la "Nippon Shiatsu School" à Tokyo. Maître Namikoshi considéré comme le père du shiatsu moderne s'est battu fermement pour la reconnaissance du Shiatsu en tant que discipline de santé véritable.

Actuellement au Japon, plusieurs dizaines de milliers de praticiens de Shiatsu exercent parallèlement à la Médecine Occidentale.

Cette discipline est particulièrement reconnue efficace pour le traitement de nombreux déséquilibres énergétiques, de douleurs articulaires et musculaires.
En outre, le Shiatsu est également une technique d’anti-stress, de détente et de bien être dans une optique préventive de santé. 

L'objectif du shiatsu est de mettre l'accent sur la prévention afin de favoriser une meilleure qualité de vie, ainsi que de permettre à l'individu de garder son autonomie le plus longtemps possible.

 


N.B. Le Shiatsu ne peut en aucun cas se substituer à un avis ou traitement médical.