Collaboration avec l’hôpital St-Remi

Yoseido Shiatsu Académie a maintenant la collaboration avec l’hôpital St-Remi.

L’hôpital St-Remi est un centre pour les patients qui sont atteigne de maladies psychiques.

 

Les élèves de shiatsu utiliseront différents points de tsubos, qui indiquent la circulation d’énergie des 12 méridiens principaux d’acupuncture. Dans les points d’acupuncture il y a les points pour le déséquilibre énergétique du corps physique et aussi pour le psychisme. C’est au niveau énergétique que les élèves de shiatsu essayeront de comprendre qu’est-ce que c’est le phénomène de déséquilibre énergétique qui peut éventuellement ramener aux symptômes de maladie.

Relation entre le corps et psychisme de l’être humain.

Dans le concept oriental il n’y a pas de séparation entre l’esprit et le corps, s’il y a quelque chose qui arrive dans notre corps physique, ça va affecter directement sur notre psychisme. En Orient, le travail de psychisme était très peu développé par rapport a l’étude du corps physique, sans doute ceci est dû au fait que les Orientaux pensaient qu’étudier le corps était la même chose que si on avait en même temps étudie l’esprit.

La relation entre l’esprit et le corps est très bien expliquée dans le trajet du méridien de la vessie de dos. Dans le dos, il y a deux lignes de méridien de la vessie qui passent. La première ligne, tout près de la colonne vertébrale dorsale, contient la correspondance physiologique, les points de Yu. Et dans la ligne à côté, il y a la ligne de points psychiques des organes vitaux.

Les cinq organes vitaux ; les poumons, le cœur, le foie, le rate-pancréas, et les reins, sont tous des points physiologiques et psychiques correspondants.

Par exemple quelqu’un qui est toujours fatigué et n’a pas envie de faire des choses, aura le point de psychisme des reins affaiblis. Ce point se trouve juste à côté du point physiologique des reins, il s’appelle “chambre de la volonté ”, ça veut dire que si le physique des reins est affaibli, le psychisme de reins aussi se détériore et fait que l’esprit devienne moins entreprenant ou manque de l’initiative.

 

Shiatsu familial 2018

Monsieur Libert et madame Anthonissen faisaient le cours d’initiation de shiatsu avec parents et leurs enfants.C’est très important pour les enfants d’apprendre comment bien circuler l’énergie du corps en utilisant leurs mains, circulation qui va aider à débloquer la tension physique et nerveuse. Mais aussi c’est une manière de développer le contact intime entre les parents et leurs enfants.

Kawada-sensei lui-même a eu cette expérience quand il était un jeune enfant. Dû au fait que son père était praticien de shiatsu à bien sûre aide à recevoir des bonnes séances de shiatsu quand il avait mal quelque part ou il ne pouvait pas se concentrer pour étudier à l’école, etc., donc Kawada-sensei a décidé que les enfants d’occident devraient avoir la même chance de bien bénéficier de cette expérience, soit avec ses parents, soit avec les amies proches, soit avec un praticien de shiatsu.

Le shiatsu est à la fois préventif et efficace contre certains blocages, comme dans la nuque, le dos, mal à la tête, pas bien dormir, etc., avec le shiatsu on n’a pas besoin d’instrument spécial pour pratiquer, si on a deux mains, ça suffit. Déjà à partir de 4, 5 ans on peut pratiquer le shiatsu.

L’ important rôle du genou

Le tibia est le deuxième plus grand os qui existe dans notre corps après l’humérus, qui est soutenu par le tibia et fibula. Beaucoup de anthropologues et archéologues essayent de comprendre pourquoi le tibia des Occidentaux est généralement plus long que celui des Orientaux.

Si on compare la hauteur entre un petit homme oriental et un grand homme occidental, on va découvrir que le torse et humérus des deux hommes sont plus ou moins de la même hauteur. Par contre, le tibia est visiblement plus grand dans le squelette l’Occidental que l’Oriental.

Il y a beaucoup de théories concernant cette révélation. Il y a d’archéologues qui disent que c’est à cause du développement du lobe gauche, cerveau analytique, que les Occidentaux avaient agrandi leur tibia. Quand on est plus grand de jambes, en marchant, ça stimule notre cerveau plus que quelqu’un qui a les jambes plus petites. Il y a des anthropologues qui disent que c’est à cause des différentes régions dans lesquels ces deux races habitaient qui ont éventuellement modifie la grandeur de du tibia.

En tout cas, quand quelqu’un a des grandes jambes, il y aura un fragilement de leur bas de dos, dans la région lombaire, et puis le genou. C’est vraie que si on compare les différents types de problèmes que les Occidentaux ont, c’est souvent le bas de dos et le genou, tant dit que les Orientaux ont plus de problèmes dans la région de l’épaule ou la nuque.

Que ce qui fait l’homme unique est que l’articulation du genou a énormément changé sa façon d’être. Dû au fait qu’on peut articuler le genou, le plier, ou faire la flexion et extension, on peut monter escaliers, marcher, courir, la mobilité de cette articulation nous permet de faire énormément de choses.

Pourtant en vieillissant, elle devienne très fragile, et en même temps, l’anche devienne vulnérable. Hanche et genou qui sont étroitement liés l’un avec l’autre. L’articulation sacro-iliaque devient vulnérable aussi, donnant tous sorts de problèmes dans la vie quotidienne.

Autour du genou il y a beaucoup de points d’acupuncture importants, tels que le point de vésicule bélière 34, Yoriyosen ( fontaine de la colline yang), rate-pancréas 9, Yinriyosen ( fontaine de la colline yin), foie 8, Kiyokusen ( courbe de la fontaine). Il faut noter qu’ils ont tous le nom Fontaine qui est le synonyme de la source de la vie.

La plie du genou correspond avec les points de Go, ça veut dire qu’à partir de cet endroit, soit l’énergie qui circule dans l’intérieur de méridiens entre dans la profondeur, ou sort de la profondeur pour venir en surface. L’énergie vient en surface en allant vers l’extrémité des orteils, tant dit que l’énergie entre dans la profondeur en allant vers le ventre.

On peut influencer l’énergie quand elle est en surface, donc en travaillant autour de la cheville, on peut également influencer le mouvement d’énergie. Dans la cheville, il faut bien regarder autour de la malléole interne ou il y a trois points importants qui sont situés, le point de rein 3, Taikei ( vallon suprême), le point de rein 6, Shiyokai ( la mer illuminée), le rate-pancréas 5, Shiyokiyu ( la colline de marchand), et autour de la malléole externe il y a les points de vessie 60, Konron ( la montagne Konron), vessie 62, Shinmiyaku ( l’heure d’énergie de méridien de la vessie) et puis le point de vésicule bélière 40, kiyukiyo ( Colline de foi).

Tous ces points sont étroitement liés avec les points qui favorisent l’articulation de mouvement d’hanche et l’articulation sacro-iliaque. Pour l’articulation des hanches, il y a les points de vésicule bélière 29, 30 respectivement VB 29 ( Kiyoriyo/ os d’assis), VB 30 ( Kantchiyo/ autour d’os trochanter), et pour l’articulation sacro-iliaque, il y les points de la vessie 27 ( Shiyotchiyo-yu/ assentiment de l’intestine grêle), vessie 28 ( Boko-yu/ assentiment de la vessie) et puis la vessie 53 ( Hoko / envelopper d’utérus).

Globalement parlant, les articulations sacro-iliaques, hanche, genou et cheville sont très étroitement liés les unes avec les autres. Mais la partie importante de la mobilisation régulière est le genou et la hanche avec tous ces points mentionnés ici.